Carences, retour des pluies, froid : vous avez encore une dizaine de jours pour passer des commandes !

Le pilotage du dernier apport pour compenser les carences

Des carences en azote à cause du sec

Le retour des pluies va permettre de valoriser les apports précédents

Le retour des pluies, annoncé dans les prochains jours, va permettre de valoriser l’azote resté au sol des précédents apports. Il est cependant compliqué de connaître la proportion de l’azote provenant des derniers apports qui sera disponible pour les cultures après la pluie.

 

Quelles conséquences sur la fertilisation azotée ?

Retard de développement des cultures à cause du froid

Les températures basses ont encore ralenti le rythme de croissance des céréales. Les stades oscillent aujourd’hui entre épi 3cm pour le nord et gonflement pour le Poitou et le sud.

Comment gérer le pilotage et l’épandage ?

 

Les apports de fin de cycle sont valorisés en protéines

Pour être valorisé, un apport d’azote a besoin d’environ 15mm d’eau dans les 15 jours suivant l’épandage. Arvalis a mené une étude sur 20 ans permettant de mettre en évidence le % de probabilité de cumuler 15 mm de pluies dans les 15 jours, semaine après semaine, pendant la montaison :